L’art Numérique Dans Un Monde Digital

L’art Numérique Dans Un Monde Digital

Car en s’introduisant dans de nouveaux milieux, c’est sa sphère d’influence que la compagnie cherche également à élargir : The Art of the Pixel va au-delà du sponsorship classique permettant d’accroître sa visibilité. Il apparaît alors clair que ce sponsorship lui accorde une légitimité à la fois en termes de diffusion de l’art digital, mais aussi d’aide à la création. J’ai donc vu ce que j’aime appeler une « communauté », faite de liens solides puisqu’il n’y a pas beaucoup d’argent dédié aux arts numériques et technologiques, aux pratiques artistiques émergentes et aventureuses. Si celle-ci a radicalement modifié les conditions d’accès à une grande partie des contenus culturels et déstabilisé les équilibres économiques dans les secteurs des industries culturelles et des médias, elle n’a pas bouleversé la structure générale des pratiques culturelles ni surtout infléchi les tendances de la fin du siècle dernier ». 
LG Electronics fait son entrée dans le domaine de l’art et d’après nous, compte s’y faire une place de choix. La remise des prix à l’automne prochain sera probablement l’occasion d’en apprendre plus sur les intentions de LG Electronics : choix hasardeux ou nouvelle veille sur le marché de l’art ? Le cas de LG Electronics nous paraît donc être un bon exemple à suivre pour les entreprises qui souhaitent acquérir une visibilité hors du domaine dans lesquels se trouvent leurs produits.

Il y eu plusieurs éditions de cette exposition qui se produisait environ tous les deux ans au début des années 1990. Par ailleurs, j’ai récemment aperçu une pièce ré-exposée d’Edmond Couchot, Michel Brent, Marie-Hélène Tramus. 

Des visiteurs de galeries demandent ” Avez-vous de l’art? 
Le domaine de l’art digital et le milieu universitaire représentent d’une part de nouvelles cibles et consommateurs pour la compagnie, mais également des relais d’opinion qui pourront faire office d’ambassadeurs après la campagne et l’exposition des œuvres sur leurs écrans. 
Reste à savoir si cette incursion dans le milieu artistique de LG est un « one shot » ou représente la première étape d’une nouvelle tactique d’influence. « On peut caractériser cette situation par plusieurs traits : ils pensent maîtriser des logiciels dont ils ne connaissent la plupart du temps que les fonctions les plus simples. A/B Testing : N’essayez plus de prédire l’avenir, testez !
 
Sous cet angle, le choix d’une campagne sur l’art digital aux Etats-Unis nous paraît plus évident. En s’inspirant de nos usages quotidiens, l’art numérique parvient en partie à briser la dimension parfois snob des institutions classiques. Le photographe justifie de l’exposition de ses œuvres dans des institutions culturelles (régionales, nationales ou internationales), muséales (musées, expositions temporaires ou permanentes) ou commerciales (foires, salons, galeries, etc.) voire de leur présentation dans des publications spécialisées. 
 
La plus importante, d’un point de vue culturel et économique, fut le cinéma (effets spéciaux, dessin d’animation 2D, 3D, synthèse d'” acteurs “, etc.) où les réalisateurs attendaient de cette image qu’elle eût la même crédibilité, le même effet de réel, que l’image cinématographique. Les grandes innovations de l’art qui ont suivi l’Impressionnisme (Fauvisme, Cubisme, Abstractions diverses, Surréalisme, etc.) n’ont fait que conforter cette logique, y compris les impertinentes innovations que Duchamp lança, dès le début du siècle, dans le monde de l’art. Chaque ” avancée ” de l’art devait être ressaisie par la critique et l’horloge du public remise à l’heure de l’avant-garde.
Véritable défenseur de ce qui est, à présent, convenu d’appeler l’”art numérique”, le critique d’art apporte un éclairage saisissant sur le monde de l’art. 
 
Le management culturel face à la critique artiste. Avec nos téléphones aujourd’hui bardés de capteurs, on agit sur le monde des images et des sons. C’est en soufflant dans l’équivalent d’un spiromètre, aujourd’hui conçu avec des micros, que l’on agissait sur la plante. Si l’on replace cette campagne dans la stratégie globale de LG Electronics, on observe qu’elle n’en est pas à son premier coup d’essai en matière de sponsorships. Mais la compagnie ne s’est pas contentée de la visibilité liée au sport et sponsorise régulièrement également la Fashion Week de Londres. Trop de LEDs, trop d’interactions forcées, trop d’immeubles qui s’effondrent pour de faux, pas assez pour de vrai, trop de glitches inutiles, trop de monumental, trop de minimal, trop de projets identiques. 
 
D’une façon générale, ces festivals sont indispensables à l’existence de projets artistiques coûteux et techniquement lourds. Encore loin du circuit culturel traditionnel, les arts numériques font leur trou dans des festivals encore confidentiels. Personne ne dit qu’on ne peut plus rien « expérimenter » avec les arts dits classiques, comme la peinture par exemple, mais l’art a le choix d’explorer les nouveaux moyens qui sont mis à sa disposition.