LINOU

Digitalisation de l’art : de la réalité virtuelle au réel

La transformation numérique du marché de l’art est bel et bien en marche. Liée à l’évolution des technologies, elle résulte de la volonté de divers acteurs : sites spécialisés dans la vente d’art en ligne, maisons de vente aux enchères, mais également amateurs d’art et collectionneurs.

Aujourd’hui, rechercher un produit ou un service sur Internet avant de se déplacer pour le trouver en magasin est devenu un réflexe chez tous les individus connectés. En quelques clics, à partir d’un ordinateur ou d’un téléphone, il est possible de planifier, rechercher, agir. Tout comme la lettre est devenue courriel, le shopping est devenu ce que l’on appelle e-commerce, le livre est devenu e-book et l’art n’est pas en reste.

Digitalisation de l’art et amélioration de notre quotidien

Des réseaux sociaux comme ou , véhiculant des images, représentent aujourd’hui d’importants vecteurs de diffusion et de promotion des œuvres d’art, qu’il s’agisse d’un dessin du XVIIe, d’une photo contemporaine, d’un meuble vintage, d’une moto ancienne ou d’une montre de collection. Ils touchent et permettent de sensibiliser de plus en plus de consommateurs d’art potentiels, au sens large.

Même si le terme de vulgarisation a une consonance péjorative, la digitalisation ou plutôt la mise en avant de l’art sur Internet et les réseaux sociaux semble correspondre à cette démarche, rendant le travail des artistes davantage accessible, et cette démocratisation dans le milieu de l’art, certes tardive, a trouvé un public car elle apporte un vrai plus aux internautes, leur ouvrant des portes et leur facilitant la vie.

Internet a en